La naissance du quartier - quartier-europe.org

quartier-europe.org
Joyeux Noël
Aller au contenu

La naissance du quartier

Le quartier


Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Le Quartier de l'Europe

C'est le plus peuplé des différents quartiers de notre ville.
L'ensemble des bâtiments ou des pavillons qui le compose ont gardé un aspect agréable, grâce aux efforts conjugués de l'Office Public d'Aménagement et de Construction (OPAC) et de la commune. Un cadre de vie qui n'a rien à voir avec celui des grandes banlieues de la région parisienne. La proximité de la gare SNCF et de la R. N. 57 fait qu'il est très bien situé stratégiquement.
Soucieux d'entretenir et d'améliorer la qualité de vie de quartier, plusieurs projets d'importance verront le jour dans les deux prochaines années. La reconstruction du collège existant ou la construction d'un nouveau collège (derrière la halle des sports du lycée). L'implantation d'un petit centre commercial qui fait cruellement défaut aux personnes âgées et aux familles qui n'ont pas de véhicule.
La rue de Nauraumont sera prolongée jusqu'à la route d'Oncourt pour un accès plus rapide à la R. N. 57 et le mur antibruit sera achevé sur toute sa longueur. Un terrain de sport, ouverts au public, sera créé au virage de la rue Roger Ehrwein.
Toutes ces infrastructures auront pour objectif d'améliorer la qualité de vie des habitants du quartier.

Historique du Plateau de l'Europe

Jusqu'En 1968, seuls des champs, des vergers et des maisons particulières ont occupé l'espace du Plateau de l'Europe.
En effet, c'est en 1967 qu'OPAC Vosges, en partenariat avec la commune, a débuté ce grand chantier de construction afin de répondre aux besoins en logements des Thaonnais.
Le premier bâtiment construit a été l'immeuble 2 avenue de l'Europe. Au fil des années, OPAC Vosges a réalisé sur ce secteur (avenue de l'Europe, rue Ehrwein, rue Follereau et rue Dedecker) 495 logements répartis en 25 bâtiments collectifs et 16 pavillons. Cet ensemble s'est achevé en 1982 avec la construction des bâtiments de la rue Follereau.
Ces constructions ont été implantées dans un cadre verdoyant, laissant ainsi aux enfants des espaces de liberté et au plus grand un environnement aéré. Dans les années 70, ces logements offraient déjà des équipements que peu de familles possédaient alors : chauffage central, salle de bains.
En 1999, des travaux de réhabilitation ont été entrepris par OPAC Vosges en vue d'améliorer leur confort (remplacement des menuiseries, sécurisation des caves, réaménagement de salles de bain, électricité).
La population qui demeure dans le quartier de l'Europe aime « le plateau ». Les logements y sont spacieux et confortables, le niveau des loyers pratiqués est très raisonnable. De nombreuses familles vivent sur ce secteur depuis la construction de ces bâtiments. Ils en sont les meilleurs témoins.

Des hommes et des équipements de proximité

Mme ANTOINE, M. PETITJEAN et M. DEMULIER, agents de groupe d'OPAC Vosges, officient en permanence pour veiller au confort des habitants, prenant tour à tour en charge, les petits problèmes techniques, les relations de voisinage, l'entretien des halls d'entrée et des abords, en liaison permanente avec les services de l'Agence.
Mlle LEMAIRE, chargée de clientèle bénéficie d'un bureau situé au rez-de-chaussée du bâtiment implanté 7, avenue de l'Europe. Elle peut ainsi de recevoir les clients, et les demandeurs de logements en toute confidentialité, sans les obliger à se déplacer à Epinal.

Un travail et de partenariat

Tous les acteurs œuvrent en parfaite harmonie pour répondre aux attentes des habitants. Des liens étroits unissent la mairie, OPAC Vosges, le centre social, la DVIS (Direction Vosgienne des Interventions Sociales), les établissements scolaires, afin de coller au plus près aux besoins de chacun. Le dernier et bel exemple en date est la réalisation d'une fresque par les habitants, dans la cage d'escalier du bâtiment du 1 avenue de l'Europe, plus connu sous la dénomination « la grande tour ».
L'opération « fresquer la tour » au quartier de l'Europe à Thaon a mobilisé une cinquantaine de participants, toutes générations confondues (le doyen avait 69 ans) grâce à  l'autorisation de l'OPAC et la participation de la ville de Thaon-les- Vosges.
Commencée, à l'initiative de l'abbé DIDELOT et de la jeune  Laetitia (qui transformait les croix gammées en carré), sous le signe de la réhabilitation des murs dégradés d'une cage d'escalier de huit étages, cette action a réalisé un objectif auquel personne ne croyait plus : réamorcer et entretenir des relations de convivialité entre les différentes générations d'habitants.
Organisée par le centre social Art et Loisir de Thaon avec plus particulièrement l'animateur Sofien, et conduite sous la double direction artistique du grapheur Jérémie, (pseudo Abim), et Monique AKKARI (aquarelliste- illustratrice de livres) cette opération a eu pour principe de concrétiser sur les murs, les rêves des locataires par étage.
Les équipes rassemblaient talents réels et débutants. Après trois semaines de peinture décorative, l'ensemble des fresques mêle arts naïfs, figuratifs et symboliques où se côtoient des idéaux de paix internationale ou douceur du foyer, tolérance, rêve d'horizons lointains, passion de danse et harmonie. Certaines de ces peintures ont même été dédicacées aux gardiens et à Mlle LEMAIRE.
Ces fresques ont fait l'objet d'une inauguration en musique le 21 juillet 2006, financée par la DVIS, à laquelle les participants, les résidants du quartier de l'Europe, les élus ainsi que les associations ayant collaborés à cette action étaient présent autour d'un buffet élaboré par les « jardins de Cocagne ».

Le centre social d'arts et loisirs

Il est ouvert à l'ensemble de la population et s'adresse aussi bien aux enfants (à partir de quatre ans) qu'aux seniors. C'est un lieu d'animation de la vie sociale et un lieu d'exercice de la citoyenneté. En fonction des besoins exprimés par les habitants, des services et des activités sont proposés dans différents domaines (loisirs, sports, santé, éducation, formation, développement culturel).
Le centre fonctionne sur un principe de solidarité. Ainsi, des tarifs différenciés permettent un accès à tous, en fonction des moyens financiers de chacun.
Le centre social fonctionne à l'année. Les week-ends, diverses manifestations (spectacles, sorties, stages, rencontres, etc.) sont proposées.
Le centre est agréé par la CAF, Jeunesse et Sports et Vie associative. Il est subventionné en partie par la Ville de Thaon-les-Vosges.
C'est aussi un(e) :

  • Point Information Jeunesse qui informe tous les jeunes sur l'ensemble des sujets qui les intéressent : études, métiers, emploi, formation continue, santé et vie pratique, sports et loisirs, initiatives et projets, mobilité européenne et internationale.

  • Point cyb. avec une salle multimédia avec connexion à Internet (accès gratuit, cours de bureautique).

  • Antenne de Formation aux métiers de l'animation (BAFA).


Le site du CSAL

Retourner au contenu